top rpgtop rpgtop rpgtop rpg





AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 

 


 





 

 Liz'Tahni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Knight of Ren
NOM DE CODE : KALI REN

MESSAGES : 104

avatar
Liz'Tahni
Message    Dim 31 Déc - 3:00

Âge : 24 ans
Nationalité / origines : Coruscant
Profession : Chevalier de Ren
Etat civil : Célibataire
LIZ'TAHNI
Chevalier de Ren
+1 Majeur
Duelliste
+1 Mineur
Discrétion
+1 Mineur
Tromperie
/
/
/
/
Race : Humaine
Taille : 1m74
Corpulence : Élancée
Cheveux : Bruns
Yeux : Marrons
Signe(s) distinctif(s) : /


"Ma fille, un jour, tu régneras sur cet empire, a-t-il dit tout en regardant une représentation de tout ce qu'ils possédaient, une mise en relief de toute l'industrie, et où l'on voyait à travers l’hologramme la belle Coruscant du haut de la tour de verre. L'industriel et magnat de la nourriture Gres'Tahni, multi-trillionaire de son état, parlait toujours à sa fille de quatre ans comme si elle en avait seize. Comme son père avant lui, il préparait son héritage, paramétré à l'avance par l'incubateur et les bio-médecins du clan Tahni. La fillette avait été réussie à la perfection. Ils n'avaient juste pas prévu quelque chose. Que la Force serait forte en elle. Alors la désillusion paternelle succéda à l'allégresse d'avoir perpétué l'héritage. Et la petite Liz devint le vilain petit canard, malgré tous les dires du Maître Jedi Luke Skywalker. Elle avait été emmenée, parce qu'on ne pouvait pas refuser au grand héros de la galaxie l'honneur de former la future génération, et qu'il valait mieux passer à autre chose rapidement, à savoir concevoir un nouvel héritier parfait à l'aide de la génétique. Adieu la petite Liz, bonjour à Kerdal, son frère. La petite, elle, s'était sentie trahie. Son maître pensait que ça lui été passé. Mais elle n'avait jamais oublié la déception sur le regard du PDG Tahni.


"Là j'ai décollé ! T'aurais vu ça !" J'ai sauté de mon speeder et j'ai rejoint Lady Hasher alors qu'elle montait dans l'élévateur. On rejoignait la soirée de célébration du trois centième anniversaire d'une énième compagnie volant des gens sur des planètes minières. Un truc sans intérêt mais qui maintenait toute la sphère huppée de la planète monde en activité. Des soirées comme ça, il y en avait une centaine par soir. Les choix les plus difficiles de leur vie de bourgeois, c'était de sélectionner à quelle soirée ils iraient.
"Tu aurais pu te blesser !
-J'ai eu un peu peur... Mais c'était quand même fou !
-Et que dira ton paternel en l'apprenant ? dit-elle avec un ton de reproche teinté d'un sourire qui me sortit quelques secondes de mon personnage. J'ai pensé à mon pourri de père qui m'avait abandonné et j'ai craché mentalement. Avec un p'tit coup de pouce de la Force, il s'étoufferait avec son aile de poulet frit. J'ai souri à la nobliette en levant les épaules d'un air nonchalant et je me suis accolé à la vitre transparente qui nous séparait du vide et des milliards d'habitants de Coruscant. J'avais rejoint cette missions cinq ans auparavant en laissant mes vrais camarades très loin dans la galaxie. Pour Ben. Ils avaient intérêt à se rappeler que j'existais.
On est enfin arrivé au cent vingt-troisième étage. C'était une immense pièce où se côtoyaient jacuzzi et mauvais goût. J'ai rejoint mes "amies", leur ai servi mon jeu de copinage habituel. Deux semaines que je faisais dans le social avec ces idiotes qui hériteraient un jour de la richesse de papa. Mais c'était justement celui-ci que j'étais venu trouver ce jour. J'ai regardé autour de moi, j'ai fixé mon regard sur le Lord Hasher et je n'ai plus perdu sa trace de sa soirée. Tout en discrétion.
Alors que la nuit de la planète monde était à son summum, j'ai glissé vers le paternel alors qu'il se dirigeait vers les cab-chiottes, je l'ai croisé, lui ai souri comme on me l'avait appris, lui fait comprendre que son embonpoint, sa calvitie et ses bras mous étaient tout ce que je désirais là maintenant, d'un simple encouragement de la Force. Il m'a indiqué d'un signe de tête la cab. J'ai pris son bras, comme toute femme qui n'a rien à cacher se doit, mais au moment de franchir à mon tour la porte automatique, je me suis pliée en deux. Foutus faux maux de ventre. Ne voulant pas créer de scandale en ma compagnie, monsieur s'est éclipsé dans la cab, et je me suis relevé en m'excusant. J'ai conversé une heure de plus avec tout le monde. Là, ils ont commencé à s'inquiéter de la vie de notre hôte. Ils en avaient mis du temps. On frappa à la porte de la cabine, puis on la fit ouvrir. Le Lord se tenait sur le trône, de la bave aux lèvres, à tendance mort. Je m'étais depuis longtemps débarrassé du film empoisonné qui collait à mes doigts, mais je ne me faisais pas d'inquiétudes. La marque de ma main avait été absorbée par le gras et la sueur de l'intéressé. Je fis mine d'être choquée, j'eus même une pensée pour sa fille, la pauvre nouvelle héritière Hasher, avec sa fortune à deux cent trente trois milliards de crédits. Petite noble, mais un soutien de plus. Elle paierait grassement les chevaliers pour le service rendu.
J'ai quitté la soirée avec le reste des invités, ai croisé le regard de la Lady mais pas un signe, elle savait jouer, presque autant que moi. J'ai rejoint mon appartement en vitesse et j'ai signé un message codé et transcrit qui parlait de porgs. Ben comprendrait. Je me suis ensuite couchée dans mon lit XXXXXL, et je suis restée les yeux grands ouverts pendant une partie de la nuit. Mes dieux, qu'est-ce que je m'ennuyais.
Pseudonyme : Flo
Âge : 26 ans
Commentaire : Avant, j'étais moins bien que maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STAR WARS : KOR :: - :: ACCUEIL :: Espace Présentation-