top rpgtop rpgtop rpgtop rpg





AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 

 


 





 

 CHAPITRE I : LES RETROUVAILLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Knight of Ren
NOM DE CODE : Meroy Ren

MESSAGES : 67

avatar
Ison Droma
Message    Sam 6 Jan - 15:46

CHAPITRE I : LES RETROUVAILLES

Navette d'Ison Droma - En direction du Supremacy


Plongé dans les tréfonds du silence, méditant pour reposer son esprit, son lien avec la force s'encrait lentement. Ayant vidé son esprit de toutes choses ou presque, quelque chose vint à attirer sa conscience au sein même de la force.

[Jet de dé#1: Parfait]

Des voix, des mots, des images, brides succinctes qui s'affinaient et s'éclairaient avec le temps. Ici au sein même de cette méditation flottaient des moments du passé, proche à ce qu'Ison pouvait comprendre. Voyant avant tout Snoke, trônant devant la Jedi qu'il manipulait avec tellement d’aisance, puis vint entre autres la traîtrise inattendue de Ben envers le Suprême Leader et son alliance temporaire avec la Jedi face aux gardes.

Des scènes brèves, rapides dans leurs enchaînements, mais pourtant claires dans l'esprit de l'adepte de la force. Analysant et comprenant sans mal une part de la vérité dissimulé à l'Ordre dans les informations distribué. Un doute comblé par la force qui révèle vérité à celui qui cherche, quand bien même, lui c'était menti sur ce fait, se prétendant ne pas vouloir la chercher, mais bien comptant de la trouver.

[Jet de dé #2: Presque]


Poursuivant son cheminement au sein de la force, il vint à entrapercevoir une ombre qui le mit mal à l'aise. L'image flou d'un être, qui ne lui était pourtant pas inconnue selon lui. Un masse noir caractéristique d'une humanoïde faisant face à des machines et réchappant à une pluie de laser comme si de rien n'était. La vision de cet évènement troublante pour son esprit, vint alors à le sortir brusquement de sa méditation.

Ouvrant les yeux, le souffle court, la gorge sèche et l'esprit trouble, sursautant presque en raison d'un vacarme métallique causé par la retombée brutale d'objets qu'il avait inconsciemment fait lévité. Tremblotant encore de cette vision qui l'avait troublé plus qu'elle ne l'aurait sans doute dut, il fut accosté par l'un des droïdes qui vint à lui demander courtoisement s'il allait bien. Levant le doigt pour lui faire signe de se taire, il vint à s'asseoir et à prendre une grande respiration.

" Skywalker ? " Lâcha-t-il d'une manière sceptique comme s'il cherchait à se préserver de quelque chose. " Nan, ça ne pouvait pas être lui ! De plus, comment quelqu'un aurait réchappé à une telle attaque ? " Poursuivit-il quelque peu perplexe sous les regards intrigués des deux droïdes.


Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : KALI REN

MESSAGES : 104

avatar
Liz'Tahni
Message    Dim 7 Jan - 1:00

CHAPITRE I : LES RETROUVAILLESJ'ai stoppé tous mes mouvements au moment où il s'est agité. Peut-être allait-il finalement mal réagir à ma gifle ? Si je devais tuer cet homme, le chemin du retour vers le 1er Ordre serait moins drôle. Il se pourrait même que je n'y arrive pas. Je devais un peu plus réfléchir à mes actions. Je n'étais plus dans le jardin doré d'Hosnian Prime... Chez moi ? J'y étais née, deux fois. Et pourtant je ne ressentais pas la perte due à l'explosion. En fait, je n'avais rien là où il y aurait du y avoir de la tristesse, du remord, quelque chose. J'étais donc de nouveau seule, et il n'y avait qu'une destination à prendre, et comme le prétorien allait dans la même... Ma foi, on aurait quelques heures en route pour qu'il m'explique ce bordel.
Quand il a décidé d'être vulgaire, j'ai failli à nouveau lui projeter mon sabre encore éteint dans la gorge. C'était vraiment de trop. Il était un bon pilote et on avait survécu, mais bon dieu que personne n'avait osé m'appeler comme ça de toute ma vie. Chez les enfants de bourge, on avait un standing. On crachait dans le dos, on faisait des courbettes. Et voilà que ce pauvre rustre me lançait ça comme ça, l'air de rien. Cette franchise m'a abasourdi, puis m'a fait sourire. Il avait le mérite de ne pas avoir peur, alors qu'il savait que je n'étais pas n'importe qui. Bien sûr, il ne pouvait pas se douter que je pouvais le tuer d'environ 18 manières là tout de suite. Il avait un sacré culot que j'admirais. J'ai donc laissé couler, et je me suis concentré sur ses conseils. Me remettre l'épaule... J'avais vaguement vu ça avec Ben quelques années auparavant, sans l'avoir même vécu... Voyons-voir ça...
Je me suis appuyé contre la cloison à ma droite, bien debout, penchée sur le côté pour forcer mon épaule, et j'ai utilisé la Force sur ce que je croyais être le bon os. J'ai hurlé un truc en barabel et j'ai concentré toute ma force sur l'épaule.
[Jet de dé : Presque]
J'aurais pu réussir. J'ai senti mon os se déplacer, se remettre à la bonne place. Et puis mon regard s'est porté sur les débris de la planète au loin... Evy, K'ort, les autres... J'ai raté mon épaule, et elle s'est remise à sa place désarticulée. J'ai hurlé de douleur et j'ai vu le prétorien sortir la tête du couloir pour voir ce que je foutais. J'ai tendu un doigt, signe universel pour lui dire d'aller se faire voir ailleurs et j'ai ensuite balayé les doigts, signe qu'il pouvait disposer. Mon bras n'allait donc pas aller mieux. Foutue soirée de merde. Je me suis traînée jusqu'au siège et j'ai lancé l'analyse du réseau Com. Ça grésillait, sur n'importe quel channel. J'ai tenté une comm proche, mais pareil, aucun écho. Nous étions pour l'instant perdus. J'ai lancé un diagnostique pour savoir si l'on pourrait redémarrer assez vite, et je me suis bien enfoncée dans mon siège, avec l'intention de ne plus en bouger tant que la Force ne m'aurait pas rendu un ptit service.
"Ou fait un FOUTU caf."
Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : HELA REN

MESSAGES : 203

avatar
Morrigan
Message    Dim 7 Jan - 17:29

L'OMBRE DU SUPREMACY



Navette de Morrigan - En direction du Supremacy

La Force a subi de grandes perturbations à quelques heures d'intervalle. De graves évènements se passent en ce moment et je ne suis pas au cœur de l'action. C'est très frustrant d'être à l'écart d'enjeu si important. Mais ce qui m'inquiète le plus dans tout ça, c'est Ben. Car autant la première perturbation était la mort de Snoke, selon le communiqué de Hux, autant la seconde m'inquiète grandement. Peu ont un lien aussi fort que Ben avec la Force. A vrai dire je ne vois personne à part Maître Luke. Ce pourrait-il qu'il l'ai tué lui aussi ?
La simple possibilité de la mort de l'un ou l'autre créé un trou dans mon ventre, un gouffre d'inquiétude et de désespoir. Le choix du destin ne me laisse que deux possibilités. Soit je pers mon Maître, mon père, la figure stable et rassurante de mon enfance. Je savais qu'il était vivant lors de notre rébellion il y a dix ans, mais je n'avais rien dit, espérant qu'il se remette de ses blessures. Aujourd'hui encore j'ai l'impression qu'il me parle, me conseille lors de mes décisions, et donc qu'il me juge sur le chemin que j'arpente, mais toujours avec bienveillance. Une version surement idolâtré du souvenir que j'en ai, mais c'est important pour moi. Il est important pour moi.
L'autre probabilité est de perdre mon chef, le leader de notre équipe, celui qui nous a redessiné notre destin... mon amour de jeunesse. Celui que j'ai suivis à quatorze ans, en pleine nuit, pour fuir notre Maître qui avait voulu le tuer. Il avait eu peur de la noirceur de ses sentiments, et nous nous avions eu peur d'être les prochains. Alors, la bande de copains s'était réunis, ensemble nous nous sentions fort. Et nous voulions fuir le temple au plus vite, fuir cette planète. Mais des élèves zélés nous en n'ont empêchés, et nous avons dû nous défendre. Mais tous les sept nous étions invincibles. Mon premier meurtre... Nous les avons tous tués. Puis nous avons mis le feu au temple, de manière involontaire. Et nous sommes partis. Loin. Puis durant des années nous avons œuvrés à la solde du Premier Ordre. Notre amitié s'est peu à peu lissée, muée, en automatisme et en habitudes. Mais mes sentiments avec Ben n'avaient jamais changés et je pense même qu'à l'époque ils étaient réciproques. Mais que nous n'avons jamais avoués l'un à l'autre. Et à l'instant T j'ai peut être perdue ce lien, perdue celui qui a tant compté pour moi.
Ceux qui ont tant comptés pour moi.

Lequel vais-je perdre alors ?

Soudain, le bip de ma console me sort de ma rêverie déprimante, et nous sort de l'hyperliminique. Et il apparaît enfin au loin. Le Supremacy. Bien que très endommagé, il est tout simplement titanesque. Et plus je m'approche plus je peux sentir sa présence. Il est vivant ! Mon cœur cogne plus fort, ravivant un sentiment que je croyais éteint depuis des années. Mais il était simplement enfouis. Après coup je réalise. Maitre Luke...

"Que la Force soit avec vous Maître."

Tiraillée entre deux sentiments fort, mes yeux deviennent humides. Je passe ma main sur mon visage, terminant le geste par mes doigts séchant mes yeux. Je souffle fort. Les choses sérieuses reprennent, il faut que je sois forte. Les Chevaliers de Ren sont de retour. Je vais de nouveau devoir enfiler ce masque. Celui de la mort personnifiée... Hela Ren est de Retour !

Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : Meroy Ren

MESSAGES : 67

avatar
Ison Droma
Message    Dim 7 Jan - 19:12

CHAPITRE I : LES RETROUVAILLES

Navette d'Ison Droma - En direction du Supremacy


Reprenant ses esprits, cherchant à rationalisé cette dernière ''presque-vision'' comme il le pouvait, il s’efforça de croire que la force lui avait joué un tour. Ne souhaitant pas à farfouillé plus en profondeur dans cette histoire, il l'écarta au mieux de son esprit. Se relevant, constatant au passage le bazar qu'il avait inconsciemment causé, il ordonna aux droïdes de ranger la pièce, puis prit la direction du cockpit.

La porte coulissant à son passage, il s’engouffra dans la pièce suivante et portant son regard vers le vortex d’hyperespace, dit au pilote :

" Ou en somme nous ? " Lança-t-il en re-plaquant ses cheveux en arrière.

" Nous sommes à mis chemin monsieur ! " Répondit le pilote de toute sa droiture le regard porté sur ses instruments de bord.

" Bien, bien, sinon, pas d'autres nouvelles depuis notre départ ? " Dit-il en s’asseyant à la place du co-pilote.

" Non monsieur, seulement la confirmation répétée des coordonnées à suivre. " Poursuivit le pilote toujours aussi plongé à son poste.

Navette d'Ison Droma - En direction du Supremacy – Quelques heures plus tard
Entamant tranquillement la sortie de l'hyperespace, le pilote, habitué de la manœuvre, vint à indiqué à son supérieur leur imminente arrivée aux coordonnées. Entrant dans l'espace infini, le regard porté sur l'immense vaisseau délabré qu'était devenue le Supremacy, que ne fut pas la surprise d'Ison, comme de son pilote, de la vue qui leur était offert.

Oh !!! S’exclama le pilote.

Ison quant à lui, balayant du regard le vaisseau, vint à indiqué judicieux à son pilote qu'il était temps de prévenir de leur arrivée. S’exécutant sur-le-champ, le pilote ouvrit la communication et une fois l'autorisation accordée, dirigea la navette vers la zone d’amarrage signalé.

Pendant ce temps, Ison était sorti du cockpit et avait ouvert une grande armoire métallique dans la pièce d'à côté. En son sein, une armure aux teintes dorées se dressait là. S'en saisissant et l’enfilant avec soin, il vint par terminer en revêtant un casque de teintes similaire. Ajustant sa tenue, il vint à fixer l'intérieur de l'armoire. Là, restait un dernier élément important plus encore que la tenue qu'il porter sur le moment. Tendant alors le bras, il empoigna un très long manche, aussi grand que lui, le pencha sur le côté et appuya sur un interrupteur. Dans un vrombissement caractéristique, un laser pourpre prit forme au bout du dit manche. Il s'agissait là d'une pique laser, arme de son choix depuis des années, symbole de qui il était, Meroy Ren, chevalier l'ordre de Ren.

Engainante son arme, il prit la direction de la porte en prenant soin de refermer l'armoire derrière lui. Suivit de ses deux droïdes, il sortit de l'appareil une fois celui-ci posé.

Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 44

avatar
La Force
Message    Dim 7 Jan - 23:23

L'ARRIVÉE SOUS CONTRÔLE

Poste de commandement du Supremacy

Une ambiance de chaos régnait au sein du poste de commandement du Supremacy. L'organisation d'une mégalopole en temps de crise ni plus ni moins. Secours des personnes encore en danger sur le pont ouest. Supervision des travaux de construction et de réparation du destroyer. Mise en arrêt des manufactures d'armes et de blindés légers, et augmentation des ressources pour la construction de plusieurs croiseurs. Etudes complètes des ressources alimentaires, humaines et matériels.
Pour le jeune officier Thanisson c'était un véritable capharnaüm. Mais sa mission personnelle était claire. Organiser, gérer et contrôler l'arrivée des Chevaliers de Ren. Les ordres du nouveau Suprême Leader est de conduire son équipe dans le salon d'honneur, réservé aux invités prestigieux. Et les ordres "complémentaires" du Général Hux, étaient de les mettre sous haute surveillance, et de dépêcher une équipe de Gardes Praetoriens ainsi qu'une équipe d'Inferno Squad pour les encadrés.
Car ces Chevaliers étaient selon les dires du Général Hux, des chiens fous en libertés depuis six années. Des utilisateurs de pouvoirs spéciaux. Des éléments ingérables qu'il fallait à tout prix contenir. Alors c'est un ruissèlements de sueur qui déferla lorsque le quai d'arrimage numéro 71 signala l'arrivée du leur premier représentant : Meroy Ren, le Diable d'or comme on le surnomme sur Nar Shaddaa. Le lieutenant Thanisson activa son micro et répondit au quai 71, en essayant d'être aussi autoritaire qu'il le pouvait.

"Bien reçu 71 ! Dites à notre invité que le salon d'honneur est à sa disposition, et que le Suprême Leader l'y rejoindra dès qu'il le pourra. Qu'une équipe de Garde rouge l'y escorte, et que les Inferno Squad surveille le salon en question. Etroite surveillance OBLIGATOIRE ! Me sui-je bien fait comprendre ?!"
Un silence se creusa.
"Bien reçu mon Lieutenant. A vos ordres ! Terminé."

Ce léger instant de reconnaissance de son autorité l'a gonflé à bloc, il se sentait incroyablement en confiance. Soudain un autre appel apparut sur sa console. Le Quai 29 lui signala la demande d'autorisation d'arrimage. Son cœur s'emballa de nouveau, cette fois c'était Hela Ren, la Reine rouge. La sueur coula à flot.

La journée allait être longue. Très longue pour le lieutenant Thanisson.

Citation :

• Vous êtes escortez par des Gardes Praetoriens au salon d'honneur.
• Les droides serons priés de rester dans le vaisseau ou sous garde contrôlé.
• vous devrez attendre l'arrivée des autres joueurs avant d'apercevoir votre supérieur. Profitez en pour échanger.
• Vous serez seuls dans le salon, l'Inferno Squad sera posté devant la porte. Vous sentez l'extrême prudence de l'organisation.
• A votre disposition dans le salon :
- Un holo news interne du premier ordre pour vous mettre à jour en termes d'informations.
- Un bar avec un droide barman.
- Une musique légère et distrayante.
- Une baie vitrée immense avec une vue imparable sur Crait.
- Des plantes exotiques et des sofas confortables.
- Et une lumière bleutée très tamisée.

Revenir en haut Aller en bas
Inferno Squad
MESSAGES : 74

avatar
Morek Swagger
Message    Lun 8 Jan - 5:04

LE SUPREMACY

Orbite de Crait, Vaisseau amiral Supremacy


La Corvette de l’escouade Inferno émergea de l’hyperespace à proximité de la planète Crait, conformément aux ordres reçus. Môrëk s’approcha des hublots avant pour y découvrir une véritable vision d’horreur. Le Supremacy se trouvait en plein milieu d’un véritable cimetière spatial, dont il portait les stigmates. Tout comme le Suprême Leader, il lui avait toujours paru inébranlable et pourtant, la vision qui s’offrait à lui était celle d’un grand blessé qui avait du mal à se maintenir debout. Le Supremacy bien que toujours debout souffraient de nombreuses avaries et après un rapide coup d’œil, il estimait de longues réparations avant d’être de nouveau opérationnel. Il n’avait jamais cru la Rébellion capable d’infliger de tels dégâts. Il ne s’agissait pour lui que de larves que l’on écrasait du talon. Pourtant, le Supremacy se trouvait devant ses yeux lourdement endommagés. Il n’arrivait pas à imaginer comment une telle chose puisse être possible.  Ceci ne fit que décupler sa rage envers les rebelles et son envie d’en découdre avec eux. Il fut interrompu par le contrôle aérien du Supremacy.

« Corvette Inferno, vous avez l’autorisation d’amarrer au hangar A-21. Vous êtes attendu. Terminé. »

La Corvette suivit scrupuleusement les consignes et s’engouffra à l’intérieur du Supremacy. Môrëk émergea rapidement  à la suite de ses hommes pour constater l’agitation hors norme qui régnait. D’habitude régi par la rigueur militaire et l’ordre. Le hangar se trouvait en proie à une ébullition sans précédent. Il n’aimait pas ça du tout. Il avait besoin de calme et sa tension monta d’un cran. Tout ce vacarme assourdissant et cette cohue sans nom et désorganisée le mettaient hors de lui. Il chercha du regard vers quelle direction se diriger et son regard tomba sur un simple sergent qui arrivait pour les accueillir. Visiblement, la situation semblait pire qu’il ne l’imaginait, voilà que el comité d’accueil se trouvait réduit à un minable subalterne. Il déglutit avant d’écouter ce qu’il avait à lui annoncer.

« Capitaine Swagger, je suis le sergent …
— Épargnez-moi le protocole et dites moi ce qui se passe ici ?
— Oui bien Capitaine Swagger … enfin je veux dire …
— J’écoute ?
— Le Général Hux m’envoie vous accueillir et requiert la présence de l’escouade Inferno au salon d’honneur pour y effectuer la surveillance ?
— La surveillance ? C’est une blague j’espère ?
— Non, non ce sont les ordres du général Hux.
— Hum et que doit-on surveiller au juste ?
— Les chevaliers de Ren mon capitaine.
— Tiens tiens, c’est quand tout va mal que ces fantômes débarquent.
— Hum très bien j’y envoie mes hommes, et toi tu vas me conduire auprès du Général Hux.
— Heu non ce n’est pas ce qui est convenu, je suis déso…
— J’insiste.
— Heu … très bien comme vous voudrez, suivez-moi. »


Avant d’emboiter le pas au sergent en décomposition, Môrëk fit signe à son escouade de prendre la direction du salon d’honneur. Aucun d’eux ne discuta les ordres et ils se mirent en route.

Tout ceci plaisait de moins en moins à Môrëk. Snoke était soi-disant mort dans des circonstances qu’il ne connaissait toujours pas, Kylo Ren avait pris la tête du Premier Ordre et voilà qu’il ramenait tous ses copains que personne n’avait jamais vus auparavant. Il n’aimait pas ces sorciers et leur religion décadente tout droit sortis d’un autre temps. Il aimait encore moins Kylo Ren et il savait par avance qu’il n’aimerait pas ses amis qui sans aucun doute devaient être aussi prétentieux que lui si ce n’est plus encore parce qu’il maniait ce qu’ils appelaient la force. Rien que de penser que le Premier Ordre allait désormais être dirigé par une bande de gamins jouant les apprentis magiciens le dégoutait au plus haut point. Il devait rejoindre toute urgence le Général Hux et s’enquérir de la situation. Il tenta tout de même d’interroger le sergent sur le chemin.

« Sergent, savez-vous ce qu’il est arrivé au Suprême Leader Snoke ?
— Les rebelles l’ont tué capitaine.
— Vraiment ? Et comment cela est arrivé ? Qu’en est-il de la garde praetorienne ?
— Une jeune rebelle l’a tuée ainsi que toute la garde, seule Kylo Ren en a réchappé.
— Vous en êtes sûr de ce que vous avancez ?
— Oui ce sont les propos du Suprême Leader Kylo Ren.  Nous arrivons Capitaine Swagger. Le Général Hux se trouve derrière cette porte sur le pont principal, dans le poste de Commandement.
— Merci Sergent, vous pouvez disposer à présent. »


Le jeune officier ne se fit pas prier pour quitter le capitaine Swagger et retourner à sa tâche. Mais ses propos le troublaient. La seule personne ayant vu Snoke mourir était Kylo Ren qui affirmait qu’il s’agissait de l’œuvre des rebelles. Intéressant, il allait devoir éclaircir tout cela rapidement, mais pour l’heure il avait une entrevue à effectuer avec le Général Hux.



Dernière édition par Morek Swagger le Mer 17 Jan - 6:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Imperial Guard
NOM DE CODE : Red One Leader

MESSAGES : 86

avatar
Jax Stryver
Message    Lun 8 Jan - 17:05




Jax revint une dizaine de minutes plus tard, une tasse fumante dans chacune de ses mains. Il posa la première sur une petite console à proximité de Liz. La jeune femme semblait s’être assoupie, lassée par trop d’attente et certainement engourdie par la douleur lancinante de son épaule démise. Enfoncée dans le siège du copilote, elle respirait profondément.

Il l’observa en silence, avalant une bonne gorgée de sa propre tasse pour faire passer les antalgiques qu’il venait de croquer. Cette jeune femme était un mystère pour lui. Il en ignorait même jusqu’à son identité. Ses instructions lui avaient été transmises à quelques heures seulement de l’attaque de Prime et la seule chose que Snoke avait trouvé bon de lui confier était qu’elle devait être conduite au Supremacy dans les meilleurs délais. Le praetorien s’attarda plus longuement sur les traits fins de son visage et se surprit à la trouver jolie. Agaçante au possible mais plutôt jolie pour une aristo. * Te laisse pas attendrir … elle fait semblant … aucun doute là dessus, moins elle pourra en faire, mieux elle se portera … * Un sourire éclaira son visage.

Le Dernier Regard poursuivait sa trajectoire, réacteurs éteints. Le diagnostic moteur touchait à sa fin. Les données confirmaient qu’il pourrait bientôt redémarrer l’ensemble des systèmes.

C’est alors qu’il le vit … comment avait il pu passer à côté aussi longtemps ? Elle le tenait contre son flanc, à la fois doudou et totem, rassurant et redoutable, antique et complexe dans son mécanisme. Jax en avait déjà vu un identique dans les mains de Kylo Ren. Serait-ce possible que ? … Et comment aurait il pu la reconnaître ? … combien de temps déjà ? … La dernière fois qu’il les avait vu, ils n’étaient encore que des adolescents, faisant face au Suprême Leader dans la grande salle de commandement à bord du Supremacy. Mille question lui traversèrent l’esprit. Il déglutit peut être un peu fort. Elle ouvrit une paupière. Il camoufla son trouble derrière un masque de mauvaise humeur. Elle se redressa.

- Tenez princesse, buvez ça, ça va vous réchauffer. Vous vous enfilerez ce stick, histoire de contenir l’infection. Il déposa une seringue de stim à côté de la tasse puis reprit position dans son siège de pilote.

D’un geste du pouce, il relança l’allumage du réacteur, s’assurant visuellement par delà la verrière que les tuyères n’avaient pas été obstruées par des débris ou autres amas de poussières. Un autre problème semblait plus le préoccuper, des rides d’expression venaient barrer son front : les coms restaient silencieuses. Ce n’était pas normal. Le premier Ordre devait avoir des patrouilles dans le coin … Quelqu’un aurait du être à l’écoute. Il pianota une série de chiffres sur sélecteur de canaux tout en réajustant son casque : - Supremacy sur canal réservé, ici Red One Leader. Répondez Supremacy … un silence oppressant s’installa dans le poste de pilotage. - Supremacy, ici Red One Leader, mission réussie, je répète mission réussie. Confirmez coordonnées pour livraison colis. Le canal restait silencieux. Il détourna la tête vers sa copilote :
- Il a du bouger … il devait pas, pas avant plusieurs jours … mais il a du bouger. Ma connexion n’est plus sécurisée. Il nous faut rejoindre un avant-post où nous pourrons obtenir une nouvelle trajectoire d’interception. Le Finalizer doit certainement se trouver en orbite de Starkiller. Hux nous dira où trouver le Supremacy.

La console d’hyperdrive émit un léger bip lorsque le calculateur confirma les coordonnées enregistrées. Le saut ne durerait qu’une dizaine de minutes. Il s’enfonça dans son siège et cala ses bottes sur la console de commande. Il dégrafa le bouton de pression de son holster et dégaina son blaster. D’un geste assuré, il le démonta et commença à inspecter les cellules énergétiques une par une. Dans la plupart des cas, cela l’aidait à se détendre.
Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : KALI REN

MESSAGES : 104

avatar
Liz'Tahni
Message    Lun 8 Jan - 20:49



Je m'étais légèrement endormie. Portée par le silence et l'immobilité, par la douleur lancinante mais rassurante de mon épaule et des quelques contusions un peu partout, qui piquaient, tangibles et agréables. Une pulsation, forte, liquide, m'a réveillé. La salive qu'on avale sous tension. Quand on ne veut pas révéler quelque chose, quand on est en colère et qu'on se force à se taire, ou qu'on ne veut pas réveiller pas l'autre. J'ai ouvert les yeux sur le caf qu'il venait de poser et sur la seringue. Il était attentionné. Lui rappelais-je une fille perdue ? Son propre sang ? J'avais assez des figures paternelles qui ne faisaient pas attention à moi. C'était jouissif de savoir que pendant quelques secondes, cet homme, brut de décoffrage, semblait n'avoir pensé qu'à moi, et autrement que pour mes formes. Cela dit, c'était peut-être le cas. Je n'avais toujours pas trouvé un homme qui ne l'ait pas pensé à la première vue de mon corps battis pour séduire. Allons bon, à qui en voudrais-je ? Certainement pas au prétorien. J'ai hoché la tête et je me suis piqué, d'un coup, habitué aux stimulants et autres drogues de la haute. Tout en buvant mon caf, je me suis senti mieux. Je me suis pris à apprécier ce moment. Nous étions dans l'hyperespace, sans rien pour nous empêcher de savourer le silence. C'était toujours agréable de quitter l'univers et d'être dans ce je-ne-savais-quoi lumineux. Et comme nous n'avions pas pu joindre un seul impérial, nous pourrions sûrement rester comme ça quelques minutes de plus. Au fond de moi, un sentiment me disait le contraire. Il me chuchotait un avertissement. Mais qu'importait. J'improviserais comme toujours. Comme nous les Ren nous l'avions toujours fait.
Tandis que je buvais mon caf, que les étoiles disparaissaient pour qu'on entre en vitesse lumière, j'ai senti mon épaule me faire un poil moins mal. Je quittais la douce chaleur de la douleur pour rentrer dans cette phase où une blessure est juste gênante et énervante. C'en était fini de mon état grisé, si agréable. Un coup d’œil au garde m'apprit qu'il était aussi désabusé que moi sur ce coup là. La comm échouait à chaque fois, et notre destination était d'un ennuie mortel. Starkiller, la tueuse d'étoile. Je ne l'aurais pas cru si on me l'avait dit avant aujourd'hui. Mais elle venait de tirer, et de détruire cinq planètes du système solaire, dont la mienne. Ma planète... J'ai fini mon caf pour m'éviter de rire et j'ai failli tout recracher quand nous sommes sortis de l'hyperespace.


Putain de merde. Pincez-moi je rêve ! On avait du être à l'ouest un paquet de temps. C'était impossible que la planète vienne de tirer vu ce qu'il en restait. A moins qu'elle ait explosé dans les instants suivant le tir... J'ai regardé partout, fait le tour de toutes les analyses et vu que mon camarade de cabine non plus ne savait pas trop quoi en penser. Et puis nous sommes passés à côté d'une épave de X-Wing... La Résistance. Ils avaient détruit l'une des armes les plus puissantes de l'espace, ce qui devait je pense représenter le fer de lance du Premier Ordre.
"Je crois que je vais définitivement penser qu'on est morts dans l'explosion. Comment ces incapables ont fait pour se faire détruire leur propre planète-canon... Prétorien, dîtes moi que vous savez ce qu'il se passe." Et merci, rajoutai-je dans un souffle, ne le lachant plus du regard. Même ses cicatrices étaient plus agréables à voir que le champs de ruine immense, les restes d'une planète glacée, qui s'étendaient à perte de vue.

Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : Meroy Ren

MESSAGES : 67

avatar
Ison Droma
Message    Mer 10 Jan - 14:09

CHAPITRE I : LES RETROUVAILLES

Quai 71 - Supremacy

Descendant d'un pas assuré sur la passerelle du vaisseau préalablement déployé, Ison, dorénavant Meroy avec cette tenue, s'avançait vers un officié, alors escorté de quelques soldats et Gardes Prétoriens. Posant le pied-à-terre, l'officier vint à l'accoster. Lui faisant part des quelques directives auxquelles il devait se plier, Meroy, d'un geste de la main, ordonna alors à ses droïdes de retourner dans le vaisseau.

Le manche de sa pique posé sur le sol, le regard scrutant gardes et soldats, son souvenir de sa vision vint à le faire réfléchir sur une question toute bête : * Combien pourrais-je moi aussi, à en venir à bon en si peu de temps ? *, ce dit-il alors tout en repensant brièvement au combat de Ben et de la Jedi.

N'ayant pas vraiment le temps d'y réfléchir plus que cela en réalité, on le pria de bien suivre l'escorte prétorienne à laquelle il était contrait. Suivant d'un pas lent l'officier qui ouvrait la marche et qui guidait le groupe, pas un mot ne sortit de la bouche du chevalier, contrairement aux messes basses de certains soldats et officiers qui croisaient leur chemin et qui une fois passé, n'hésitaient pas à parler dans son dos.

N'en voyant aucun mal, il poursuivit son chemin dans les pas de l'officier qui après plusieurs minutes vint à lui indiquer une porte à franchir. Attendant que celle-ci s'ouvrit, il tourna la tête vers l'officier. Lui lançant un regard moqueur, quand bien même son casque masquait son faciès, il savait l'effet que cela aurait envers lui. Petit coup de pression gratuit, il entra dans la pièce et la porte vint à ce refermer normalement derrière lui.

Constatant les nuances bleutées de la pièce, l'ambiante faussement détendue du décor et de la musique de fond, il vint pourtant à retirer son casque. Le posant sur le bar tenue par un droïde rutilant de propreté, il vint à commander à ce dernier : '' Un Whisky Corellien !

Patientant quelques instants et déposant sa pique contre le contoire, il prit par la suite le verre qui lui avait servie de droïde, puis vint à s'approcher de l'immense baie vitrée. '' C'est ça Crait ? Dit-il avant de boire une gorgée de whisky.

Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : HELA REN

MESSAGES : 203

avatar
Morrigan
Message    Mer 10 Jan - 23:26

LA PESTE NOIRE



Navette de Morrigan - Accostage sur le Supremacy

Cela fait cinq bonnes minutes que j'ai arrimé la navette au hangar 29. Cinq bonnes minutes que je suis assise là, dans mon cockpit, faisant front contre front avec mon masque. Ce n'étais pas l'original, celui de mes début avec les chevalier, mais une relique du passé obscure de Yavin. Un cadeau de mes aïeux mais que j'ai très peu porté. Je n'en avais pas besoin en tant que Heda. J'étais une commandante respectée, et on me respectait peu importe les traits de mon visage. Seuls comptait mes actes. Aujourd'hui je retrouve le gout de l'inconnu à l'intérieur même de ce qui devrait être ma place. Et si ma place était sur Yavin avec les Simohkos ? Je ne sais plus... Je ferme les yeux, avec pour seul sensation le froid de l'alliage inconnu sur mon front. Mais je n'arrive guère à me vider l'esprit, à trouver les réponses. Lentement, j'ouvre les yeux et relève la tête, je retourne doucement le masque et active son ouverture. Puis délicatement, j'engouffre mon âme dans les abysses tortueux de l'acier froid et glacial.

La rampe s'abaisse, puis s'arrête au contact du sol dans un bruit sourd. En l'a descendant ma surprise est total. Non seulement je ne suis pas accueillit par Ben, mais en plus je constate des mesures de sécurité hors norme pour ma venue. J'imagine que mes compagnons ont également le même traitement. Trois Gardes Praetoriens et une dizaine de Stormtroopers me font face. Je pensait revenir "chez moi" mais j'ai l'impression de ne pas être l'a bienvenue. L'envie de faire volte face, remonter dans la navette et de repartir pour Yavin est forte. Que vais-je bien trouver ici à part la haine et la peur que se dégage des personnes face à moi ? J'imagine que si je n'avance pas je ne le saurai jamais...



Je fait face à l'un des Garde rouge, ignorant l'officier que se racle la gorge pour attirer mon attention. Puis, je lance avec la voix d'outre tombe que le masque modifie.
"Ou est le Suprême Leader ?"
Alors que mon vis à vis reste silencieux, conscient qu'il n'a pas à m'adresser la parole, l'officier insistant viens proche de mon flan et me lance ses consignes.
"Hela Ren ! Votre présence est attendu dans le salon d'honneur où le Suprême..." Sa bouche continue de débiter se qu'il a dut s'entrainer à dire maintes et maintes fois, mais je n'écoute déjà plus. Reportant mon attention sur le garde face à moi je lui pose une nouvelle question, interrompant avec stupeur l'officier.
"Jax est-il présent ?"
Ce vieux briscard est forcément encore en vie. Un roc, usé certes, mais toujours solide. Je sens que le garde est plus attentif et réceptif a l'entente du prénom d'un de ses fer de lance. Et dans l'indignation faciale de l'officier, le Garde me répond :
"Il est arrivé quelques heures avant vous, accompagné de Kali Ren. Ils attendent dans l'annexe du salon d'honneur.
Bien !" Je me positionne au centre des trois gardes, et les Storms ouvrent la marchent. Pendant que l'officier reste sur place les dents serrées, nous nous dirigeons dans un pas rapide dans les immenses coursives du destroyer. Arrivant devant l'entrée imposante du salon, réservé généralement aux partisans politiques et commerciaux, je me rend compte que je ne suis pas aux bouts de mes surprises. Les Gardes rouge et les Storms décrochent et me laisse face à une équipe au complet de l'Inferno Squad. Décidément la confiance a totalement disparut, si elle y fut un jour d'ailleurs. On dirait un système immunitaire en train de traiter un virus. C'est même carrément la peste à ce niveau. Les soldats surentrainés restent impassibles. La porte s'ouvre. Je m'engouffre.

L'ambiance du salon est très charmante. A des années lumières, aussi bien au sens littéral que figuré, de mon temple sur Yavin. La pierre lisse et brillante a fait place à une surface en polymère laqué noir, très classe, et surtout très spacieux. Ison sirote un wisky devant la vue de Crait en orbite, mais même de dos je remarque des changement depuis notre dernière rencontre. Une posture plus droite, plus fière. Des gestes lent et maitrisés du à un gain d'assurance. Et une carrure plus développé aussi. Nous étions de jeune adultes la dernière fois, désormais nous avons non seulement mûris mais nous avons aussi engranger de l'expérience. Mais a quel point somme nous si différent ? Arriverons nous encore à nous entendre ? A nous faire confiance ? Comme pour me répondre à moi-même je décide de ne pas retirer mon masque. Je m'approche dans la direction de mon ancien partenaire, puis je m'arrête net. A ma droite trône fièrement une expositions de nos anciens masque en vitrine. Les six masques, tous alignés sur des supports. D'abord celui de Meroy, puis Zabu, Kali, Kass, Venom et le mien. Une vagues de souvenirs ressurgit, les bons comme les moins bons. Puis je lance, le regard toujours fixé sur la vitrine :
"Tu es seul ?"
J'espère que Liz ne tardera pas trop, Ison et moi n'avons jamais été très proche, et se retrouver seul à seul après tout ce temps n'a rien de réjouissant.
Ma main caresse le plexi me séparant des vestiges du passé. Que ces années passées me paressent des siècles.

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STAR WARS : KOR :: RP :: RÔLE-PLAY-