top rpgtop rpgtop rpgtop rpg





AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 

 


 





 

 CHAPITRE I : LES RETROUVAILLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
MESSAGES : 44

avatar
La Force
Message    Dim 14 Jan - 13:34

TEST DE RESISTANCE D'ISON

[Jet de résistance : Bien Joué]

Malgré tous ces verres ingurgités, Ison fait preuve d'une belle résistance à l'alcool. Pouvant décidé d'en jouer lui-même ou non. Il garde pleine possessions de ses moyens.

Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : KALI REN

MESSAGES : 104

avatar
Liz'Tahni
Message    Dim 14 Jan - 13:55

Ô RAGE ! Ô DÉSESPOIR !

J'ai explosé de rage. Je pense que ma baby-sitter en rouge a du faire profiter tout son canal de prétorien. Je me souvenais pas avoir un jour fait éclat d'autant de colère, mais je ne pouvais pas me contrôler. L'énorme ressentiment que j'avais contre Luke, pour nous avoir trahi, pour avoir bafoué notre confiance et nous avoir obligé à faire tant de choses... J'ai détaché mon sabre à ma ceinture et allumé la lame. Les petites qui faisaient la garde se sont mises à resplendir d'un violet profond tandis que la grande s'allumait et illuminait la chambre d'une couleur agréable. J'adore mon sabre de chevalier. Mais ce jour, je voulais l'utiliser pour une tâche qui n'avait rien de noble. J'ai tranché dans le vif, dans la matière, et je me suis défoulée. J'ai crié à en perdre la raison, détruit tout le mobilier, explosé les lampes, coupé les meubles. Méthodiquement, j'ai ruiné cette pièce comme l'auraient fait des voleurs avec peu de subtilité. Un carnage laser.
Je n'en voulais pas à Luke pour être mort, ni même pour s'être opposé à nouveau à Ben. Je lui en voulais d'être mort si pauvrement. Je ne parlais pas de son duel misérable qu'avaient retranscrit les holo. Je parlais du fait qu'il était mort en utilisant pleinement la Force. Il s'était dilué dans celle-ci, jusqu'à disparaître. Tout ça pour quoi ?! Pour faire gagner du temps aux quelques derniers résistants ? Fumier de Jedi ! Il aurait du mourir en guerrier ! J'ai filé ma lame à travers le mur, tranchant dans une porte qui n'était pas faite pour retenir des ennemis. Le sabre laser s'est enfoncé comme dans du beurre de banta, et j'ai réagi sur le tard que c'était derrière cette porte qu'était stationné Jax. Mais c'était bien après. J'ai explosé le système d'ouverture en faisant ça, et comme c'était peine perdue d'en faire autre chose, je l'ai ouvert encore plus, tranchant à nouveau dans le battant automatique qui ressemblait de plus en plus à de la charpie. A bout de colère, j'ai levé le poing, saisi par la Force chaque bout de métal et plastique qui restaient de l'ouverture et les ai compressés en un amas que j'ai tiré vers moi, me créant une bien belle entrée, comme si la porte n'avait jamais existé. Saloperie de Jedi faible.



Je suis sortie et j'ai regardé Jax qui n'avait rien en penchant la tête. J'étais rassurée. Toujours en colère, mais je m'en serais voulue d'avoir tué le prétorien qui ne m'avait absolument rien fait, bien au contraire. Je lui devais ma vie pour l'instant, bien que ses intentions initiales étaient floues. Je devais trouver un moyen de savoir ce qu'il fichait sur Hosnian Prime et pourquoi il me surveillait, mais ça attendrait. Pour l'heure, j'avais senti mes sœurs et frères chevaliers et il me tardait de les retrouver. Tant d'années. J'avais bien sur remis ma capuche bien bas, et Jax me suivit comme si rien ne s'était passé, alors que j'étais resté en colère plusieurs heures dans cette chambre. On y est rapidement arrivés. Sacrée garde qui entourait toute la pièce. Chambre d'accueil qui nous avait vus nous rassembler de nombreuses fois pendant les quelques années auprès du Suprême Leader. Notre foyer en quelques sorte, quand nous n'étions pas dans nos quartiers ou en entrainement. Des souvenirs pleins la tête, j'ai laissé Jax sans me retourner, levant juste une main pour lui faire mes adieux. Je n'ai pas salué une seule fois les Inferno Squad, ils ne méritaient rien d'autres que de l'ignorance. Et je suis entrée.
Ison était à genoux, le sourire assuré, le front légèrement brillant. Il était soit malade, soit alcoolisé. Mais il avait l'air de rester maître de lui-même, ses pupilles étaient à peine dilatées. Hela Ren, masquée, était debout devant lui. Morrigan... Mais mes yeux vont vers la vitrine du fond de la pièce. Nos reliques y sont toujours. Nos précieux masques...
Je n'ai pas pris le temps de les regarder plus que ça. La Force nous avait liés à nouveau, et je les sentais comme jadis, à travers elle. Tandis que la porte se refermait derrière moi, j'ai levé une main, la vitre de la galerie s'est glissée sur le côté et j'ai attiré mon masque totem jusqu'à moi. Une seconde de plus et je le mettais, retrouvant toutes les sensations qui m'avaient fait le créer, véritable vestige d'un autre temps, celui des Sith et des Jedi de renom. Mes yeux se sont accomodés à la vision que jadis je trouvais oppressante, et j'ai retrouvé ce que j'avais laissé de côté six ans. Ma personnalité, que j'avais laissée pour jouer le rôle que Ben Solo m'avait ordonné de prendre, je la retrouvais enfin. J'étais de retour, et ça faisait du bien.
"On attend pas Kali ?"

Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : HELA REN

MESSAGES : 203

avatar
Morrigan
Message    Dim 14 Jan - 19:14

DÉMONSTRATON DE FAIBLESSE


Destroyer Supremacy - Salon d'honneur

Tout est allé très vite. Ison s'est emballé et après un speech plus que convaincant, s'agenou devant moi. Me déstabilisant au passage. S'en est suivis l'entrée inattendu de Liz, qui sous mon regard surpris, reprend son masque de la vitrine avec la Force. Elle semble heureuse de le retrouver. Comme si son visage n'avait été qu'un masque, et qu'elle peut enfin être elle-même. Mon regard reviens vers Ison. Ses yeux, son expression, son intensité. Tout me dit que son discours est emplit de vérité. Je le crois sincèrement. Mais se mettre à genou devant moi, allant jusqu'à m'offrir son destin... Est-il devenu faible au point de laisser autrui décider pour sa vie ? Dans ce cas... De ma main droite je dégaine mon sabre et l'active sous la gorge de mon vis à vis. La lueur rouge inonde son visage et le reflet dans la baie vitrée. Le vrombissement rassurant ronronne de manière doux et régulier. Et pour cette poignée de secondes, sa vie m'appartient. Je lève doucement l'épée de sang du revers, et fait une pause. Soudain Ison se transforme en Kimae.




Kimae ?! Le salon est devenu ma jungle. Liz et le droide barman, ne sont plus qu'une partie de la foule Simohko attroupé en cercle autour de moi. Je me rappelle de cette journée. Elle restera gravée toute ma vie en moi. Le soleil flirt avec la canopée, diluant sa douce lumière orangée. Les torches sont allumées en cercle et diffusent une légère fumée, délimitant la scène de l'exécution. Kimae avait eu un procès, dont j'avais été seule juge, et seul bourreau. Elle fomentait un renversement de pouvoir, distillant les idées que seule une Simohko pouvait devenir une Heda. Que je n'étais pas l'élue de leur prophétie.
J'avais été touchée par cette trahison. D'une part c'était la première de la part de ce peuple qui m'avait élevé au rang de demi déesse,  mais surtout parce que Kimae avait été spéciale pour moi. Elle était devenu mon amie, ma confidente, ma seconde, ma maitresse... j'avais beaucoup de sentiments pour elle, et maintenant elle me fait face, à genoux, le regard apeuré. Je ne m'étais rendu compte qu'elle m'avais rendu faible, aveugle, hésitante. Et ce soir là il fallait un exemple. Pour montrer aux autres que je n'étais pas faible, et que sans hésitation aucune je pouvais enlever la vie de celle que j'aimais.
Alors avec une peine infinie je laisse la rage et la colère prendre le pas sur mes émotions. Et le dernier regard de pitié qu'elle me lance, elle n'y trouve qu'un visage fermé et déterminé. Puis ma lame s'abat avec fureur dans un cri. Ce fut la dernière fois que les Simohko ont tentés de me trahir. Et c'est depuis ce jour que Kimae me hante chaque nuit. Car tout comme ma sœur, elle fait désormais partie de mes fantômes.




Un clignement de cils et Ison est de nouveau devant moi, à genoux. Le regard déterminé.
"Vod'Hela ! Arrête ça s'il te plait. Que t'arrive-t-il ?"
Liz, équipée de son ancien masque, interrompt ma rêverie. Qui semble d'ailleurs n'avoir durée qu'un fragment de seconde. J'ai toujours le bras droit levé du revers, ma lame rouge prête à s'abattre sur Ison. J'arrête mon geste, et lui répond, pendant que doucement elle s'approche.
"Il est devenu faible. Prêt a donner sa propre vie aux autres. Est-ce que c'est ce genre de compagnon que tu veux a tes côtes ? Veut-tu devenir aussi faible que lui ?"
[Jet de sagesse de Liz : Presque]
Liz est maintenant a quelques pas de moi, et une étrange malice pétille dans ses yeux. Elle sourit, puis me dit :
"Tu as changé..." Elle déclenche son sabre laser, et pointe vers moi la lueur violette intense. Et enchaine. A l'époque, tu m'aurais attendu pour faire ça."
Et soudain la direction de son sabre change, et vise Ison, dont le flegme quite rapidement son visage, pour lasser place petit à petit à la peur.

Puis sans comprendre pourquoi, il me parle. Mais ce n'est pas sa voix. Du moins pas sa voix d'aujourd'hui. Je reconnais ces paroles...
"Hey Morr, tu aime aussi venir ici regarder les étoiles ?"
Voir son corps avec une voix d'ado m'a troublée, est-ce que je deviens folle ? Mais le décors change.






J'ai neuf ans et je m'enfonce dans la forêt proche du temple en pleine nuit. Je repère rapidement Ison, isolé comme a son habitude pour regarder les étoiles. Il est plus vieux que moi, presque adulte, comme Ben, mais beaucoup plus timide et réservé. Je m'allonge à côté de lui et sourit naïvement pour le dérider. Il me sourit en retour et me lance :
"Hey Morr, tu aime aussi venir ici regarder les étoiles ?"
Je fait une petite mou, qui me donne l'air d'y réfléchir, puis je suis répond :
"Pas vraiment, mais j'avais besoin d'être loin du temple. Liz et Sélène sont énervante ce soir. Je regarde mon camarade, de nouveau la tête dans les étoiles. Hmm... Tu viens souvent ici toi hein. Pourquoi tu regarde les étoiles ?"
Il pince ses lèvres, Surement car il n'a pas l'envie d'en parler. Mais tente tout de même de me faire partager sa vision des choses. Je l'écoute presque comme un sage.
"Tu sais Morr, Nous les élèves de Maître Skywalker ont a tous perdus quelques chose en venant ici. Ca fait partie de nous. Alors je viens dans cette forêt, et je scrute, je me dit que je trouverai ce que j'ai perdu. Un jour je sillonnerais cette galaxie pour chercher ce qui m'appartient.
Moi mes parents me manquent. Je suis heureuse que ma sœur soit avec moi, mais papa et maman sont loin. Et ils me manquent vraiment."
Je tente de retenir les larmes. Je lutte. Mais mes lèvres tremblante tressaillent de plus en plus. Mes yeux se noient. Plus le sanglot prend le dessus. Soudain je sens son bras qui m'enveloppe et me ramène contre lui. Et dans mes pleurs je l'entends aussi pleurer, tentant de contrôler les spasmes.
Nous étions là, une nuit magnifique, à pleurer ce que nous avions perdus, sous la lueurs sublime des étoiles.


J'hésite. Liz me regarde en coin, et attends le bon moment pour agir. Je laisse ma haine m'emplir, je raffermit ma poigne sur le manche, quand soudain... Impossible de bouger. Liz et moi échangeons un regard, elle est aussi surprise que moi. La porte s'ouvre et tout un comité entre dans la pièce. Ben est au premier rang. Puis il lance de manière fort et maitrisé :
"Cela suffit ! Nous sommes frères !"
Je me sens de nouveau mobile. Alors comme si de rien n'était, je désactive mon sabre et le range à ma ceinture, sans quitter Ison des yeux. Liz m'imite. J'entend la porte qui se referme, les gardes rouge prennent place autour de Ben, et deux de nos amis Chevaliers sont également de la partie, tels de gentils toutous, bien sage derrière lui. Ben est d'ailleurs démasqué et ne manque pas de prestance, il a vite intégré son rang de Suprème Leader. Et il poursuit :
"Merci de m'avoir rejoint après tout ce temps. Nous avons beaucoup à nous dire." dit-il en montrant les sofas formant un cercle.


Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : Meroy Ren

MESSAGES : 67

avatar
Ison Droma
Message    Dim 14 Jan - 21:13

CHAPITRE I : LES RETROUVAILLES

Salle de Réunion - Supremacy

Ayant ré-ouvert les yeux au son caractéristique d'un sabre en fonction, calme et entièrement dans son jeu, Ison ne bougeait plus d'un pouce. Fixant du regard le casque, mais surtout la personne qui était en dessous, l'adepte attendait le moment opportun pour usé à bonne escient de la force à l'encontre du bourreau que pourrait devenir à tout moment Hela. Ayant entendu par ailleurs l'arrivé inopportun de Liz au sein même de la pièce, Hela quant à elle avait violemment levé le bras, s'apprêtant alors à tous moment, à l'abattre sur Ison.

D'un calme olympien, sans la moindre tension musculaire qui pourrait trahir une potentielle hostilité, de fait, son trépas potentiel, Ison écoutait avec attention une discutions entre les deux femmes sur la faiblesse de son acte et sur l'envie perfide de Liz de la rejoindre dans la mise à mort. Prêt et déterminé à tout moment de tenter un usage suicidaire de la force, face à un laser qu'il savait fatal dans le cas échéant où il ne ferait rien, Ison vit en Hela un infime instant d'hésitation.

Durant cet infime instant d'hésitation, Ison vint à repensé brusquement à cette époque où elle et lui avait contemplait les étoiles et où tout deux, c'étaient laissés à ce qu'elle juge aujourd'hui de faiblesse.

Présentant l'heure fatidique arrivé, voyant le poing resserrer son emprise sur le manche de l'arme, il s'apprêtait alors à lever les bras en direction de son adversaire quand ses derniers ne virent à ne plus pouvoir bouger. En réalité, tout son corps ne pouvait plus se mouvoir, c'est alors que la porte s'ouvrit et que d’innombrable pas résonnèrent dans l'entrée de la pièce.

Vint alors une voix fort, assuré, connue aux oreilles d'Ison, Ben était là et parlait d'eux tels des frères. Ne sentant alors plus l'emprise de la force sur son corps, il vit Hela éteindre son arme, puis entendit Liz faire de même. D'un jeu de jambes délicat, il vint à se redresser, abaissant les bras le long de son corps, il tourna les talons vers l'entrée de la pièce, croisant dès lors le regarde Ben et constatant la présence de quelques prétorien, ainsi que celle de deux autres confrères chevalier.

Prétextant avoir beaucoup de choses à partager, il vint à indiquer les sofas. S'approchant du bar et Ison y saisissant casque et pique, vint alors à rejoindre les autres et s'assit quand on lui indiqua.


Revenir en haut Aller en bas
Inferno Squad
MESSAGES : 74

avatar
Morek Swagger
Message    Mer 17 Jan - 6:16

LE SUPREMACY



Orbite de Crait, Vaisseau amiral Supremacy

La salle de contrôle était en effervescence totale. Le personnel courrait dans tous les sens dans le chaos complet. Cette situation plus qu’inhabituelle au sein du Premier Ordre trahissait la panique générale qui envahissait le Supremacy et menaçait de ruiner à néant leurs efforts de pacifier la galaxie sous leur bannière. Au milieu de ce capharnaüm, le général Hux tentait de maintenir un semblant ordre en laissant transparaitre son impassibilité face à cette situation. Mais, Môrëk sentait toute la tension qui l’habitait qu’il ne pouvait lui cacher. Il hésita un instant à l’interrompre. Il s’avança dans sa direction en faisant quelques pas puis se resta quelques instants silencieux à quelques mètres de lui avant qu’Hux ne pose les yeux sur sa personne. À sa vue, un semblant de joie se laissait timidement apercevoir sur son visage ou plutôt un énorme soulagement.

« Capitaine Môrëk vous êtes enfin là ! Vous tombez bien, les chevaliers de Ren sont en route et nous avons besoin de tous les hommes possibles et de nos meilleures unités pour préparer la contre-attaque.
— Que se passe-t-il ici ? répliqua sèchement Môrëk
— Le Suprême Leader Snoke est mort tué par les rebelles et Kylo Ren le remplace. Il a convoqué tous ses chevaliers sur le Supremacy, qui a  été endommagé durant la bataille. Nous sommes donc immobilisés durant le temps des réparations. Nous devons donc préparer la contre-offensive. Pendant que le Suprême leader s’occuper des chevaliers je me charge de l’escouade Inferno et de réorganiser les praetorians dont six ont succombé durant l’attaque rebelle. La base Starkiller a également été détruite durant l’attaque, lui répondit Hux sur un ton laconique sans reprendre Môrëk pour son ton inadéquate.
— Comment les rebelles ont-ils réussi une telle prouesse ? questionna Môrëk surprit sur un ton monocorde.
— Nous l’ignorons encore, mais notre riposte sera terrible croyez-moi. En attendant, allez rejoindre les praetoriens le temps que nous soyons prêts à la contre-offensive.


[Jet de commandement : Loupé]

— Général Hux, je pense que nous devons agir maintenons, alors que les rebelles nous pensent affaiblis et les anéantir une fois pour toutes, répliqua fermement Morëk en plongeant son regard dans celui d’Hux.
— Malheureusement, ce n’est pas de mon ressort. Il s’agit de la décision du Suprême Leader, lui répondit évasif Hux en détourna le visage de son regard.
— Mais ne devrions-nous pas agir pour le bien du Premier Ordre ? renchérit Môrëk sûr de lui.
— La décision n’est pas la mienne, rétorqua Hux abattu.


[Jet de commandement : Pas mal]

— Très bien, mais lorsque l’ordre viendra l’Escouade Inferno est à vos ordres mon Général pour prendre la tête de la contre-offensive.
— Je n’en attendais pas moins Capitaine Swagger et n’en doutez pas que votre rôle sera important, mais pour l’heure vous avez quartier libre après avoir rejoint les praetoriens. Tout en lui répondit Hux fit signe au Capitaine Swagger qu'il pouvait désormais disposer.
— Bien mon général. »


À peine la conversation terminée qu’Hux retourna vociférer ses ordres à l’intention de ses subalternes. Môrëk quant à lui repartit dans le sens inverse pour rejoindre les fameux praetorians. Il n’avait jamais eu d’affections particulières pour cette caste à part du Premier Ordre. Mais pour l’heure mieux valait eux que les chevaliers de Ren. Après plusieurs longues minutes à arpenter les couloirs et avoir emprunté plusieurs turbos élévateurs. Môrëk se retrouva devant le salon où son escouade tenait fidèlement la garde. Deux d’entre eux encadraient la porte tandis que les autres s’étaient positionnés de telles sortes à présenter une sorte de haie d’honneur. En étant placé contre les murs du couloir. Il se rapprocha d’eux avant de les héler.

« Rien à signaler de suspect ?
- Non hormis l’allure étrange des occupants.
- Combien sont-ils ?
- Six pour le moment sans compter les gardes.
- Kylo … enfin le Suprëme Leader Ren est parmi eux ?
- Oui, il vient tout juste d’arriver avec les praetorians.. »


Il n’arrivait pas encore à se faire à l’idée que Kylo Ren puisse être le Suprême Leader, il n’en avait pas l’étoffe et à coup sûr il les menait à leur perte. Il devait agir avant qu’il ne soit trop tard et profiter du chaos ambiant pour tenter quelque chose. Mais ils étaient désormais quatre et il savait que lui et son escouade ne ferraient pas le poids contre eux. Il avait besoin d’alliés et même plus d’alliés de confiance. Ce qui n’était pas chose aisée à trouver, bien au contraire et encore plus pendant ces temps troublés. Les praetorians seraient un début. Ils venaient de perdre sept des leurs et à n’en pas douter ils voudraient venger la mort du Suprême Leader Snoke. C’est par là qu’il commencerait. Il n’avait plus qu’à attendre leur chef maintenant qui pour le moment se trouvait dans le salon en compagnie des chevaliers. Môrëk salua son escouade et partit en direction de ses quartiers personnels car à n'en pas douter la réunion dans le salon serait longue et il n'avait nullement envie de les y rejoindre et encore moins d'attendre la fin de leurs délibérations. Pour l'heure il avait besoin de repos et il n'allait pas s'en priver.


Revenir en haut Aller en bas
Imperial Guard
NOM DE CODE : Red One Leader

MESSAGES : 86

avatar
Jax Stryver
Message    Jeu 18 Jan - 18:22



- Dis voir Stue ?
- Moué, qu’est c’qu’tu veux Stryver ?
Le sergent Stewart Foxrider, membre de l’escouade Alpha, avait pris sa voix des mauvais jours. Immobile, la main sur son hallebarde, il se tenait à quelques mètres sur la gauche du suprême leader. Ses verrous d’articulation activés, il pouvait, tout comme les cinq autres gardes d’élite présents dans la pièce, détendre ses membres à l’intérieur de son armure sans éveiller les soupçons.
- Tu sais qu’ça se voit ... Mes gars chez Delta me l’avait dit, mais j’y croyais pas trop.
- De quoi tu parles Jax ?
- Lorsque tu pisses dans ton armure, y a ce petit truc sur ta hanche là, qui fait qu’on....
- Putain t’es vraiment un enculé Stryver.
On entendait les fous rire qui fusaient des quatre coins du salon. Sérieux Jaing ? Stue grognait dans son comlink. Fallait vraiment qu’on le prenne avec nous ce soir ?
- Allé, faites pas la gueule Sergent, faut bien se dérider un peu. On aura tout le temps de pleurer sur nos morts mais pour l’instant, on a quelques heures à perdre. Bon sang, Snoke va me manquer pour ça. Le vieux chauve n’aimait pas les mondanités. Il causait 5 minutes, après il te butait et bast, on passait à autre chose ...
- Jax a raison Stue, lâche l’affaire ... quant à toi Jax, ferme ta gueule, Ici on est pas chez les Deltas. D’ailleurs, t’as des nouvelles de tes gars ?
- Non aucune, nous nous sommes quittés la semaine dernière. Visiblement Snoke craignait quelque chose et nous avait envoyé aux quatre coins de la galaxie. J’ai bien failli sauter sur Hosian Prime pour sauver le p’tit cul de la jolie brunette.
Puis se rendant compte que la jeune femme avait revêtue son masque de chevalier. Là, à droite du patron. Deux sièges sur sa droite.
- J’comprends pas un truc Jax.
- Dis voir ...
- Toute la clique a répondu à l’appel du nouveau boss, mais toi, t’avais déjà été chargé d’en ramener un ? Et par Snoke en plus ? Tu trouves pas ça bizarre ?


La question resta en suspend de longues minutes. Jax n’avait pas eu le temps de trop se poser de question depuis qu’il s’était volontairement fait arraisonner par les douanes d’Hosnian Prime mais vu sous cet angle, Jaing avait raison ... pourquoi Snoke l’avait il envoyé chercher le chevalier kali Ren quelques heures avant sa mort ... quelques heures avant que Kylo Ren, devenu suprême leader n’en appelle lui aussi au retour de ses chevaliers ? Le prétorien ajouta mentalement la question à sa liste. Instinctivement, il resserra sa prise sur la poignée de son fouet à electro-chaine Bilari. Un frisson lui secoua l’échine. Il décida de remonter de quelques degrés la température interne de son armure. Il n’aimait pas ça ...

* va falloir qu’on cause tous les deux Kali*

Revenir en haut Aller en bas
MESSAGES : 44

avatar
La Force
Message    Jeu 18 Jan - 23:22

RETROUVAILLES



Destroyer Supremacy - Salon d'honneur

La tension était palpable. Le droide barman n'osait plus émettre le moindre bip. Les six gardes prétoriens étaient en cercle autour de la pièce, impassible et immobile tel des statues, prenant en étau le groupe de chevaliers. Ces derniers se jaugeaient longuement. La plus part des regards se tournaient vers le néo Suprême Leader, qui ne montrait aucunes émotions malgré qu'il était le seul démasqué. Les effluves de whisky restaient dans l'air. La musique s'était tut. Puis c'était le chef des chevaliers de ren qui pris la parole :
"Mes frères, mes sœurs... Beaucoup de temps s'est écoulé depuis notre dernière réunion. Et notre plan de l'époque se déroule de manière inattendu en plusieurs points. Avant d'aller plus loin, j'ai besoin de savoir sur qui je peux compter."

Il laissa un silence maîtrisé. Se leva et scruta ses anciens amis de haut, puis repris :
"Cela concerne aussi les Prétoriens ici présent, car il ne savent pas que ma prise de pouvoir est intentionnelle et planifiée depuis de nombreuses années. Mais peut être que parmi mes frères et sœurs, certains ont murit d'autres desseins, d'autres idéaux ou d'autres allégeances... C'est donc le moment de savoir qui me suit pour terminer ce que nous avons entrepris. Ou qui préfère partir pour ne jamais revenir."

[Jet de sagesse : Bien Joué]

Après un léger moment de flottement, les gardes d'élites Prétoriens pose le genou à terre et s'incline devant leur nouveau Suprême Leader pour afficher clairement cette nouvelle allégeance. Peu importe ce qui se tramait réellement dans leurs têtes, si la volonté de l'instant était définitive ou non. De toute sa hauteur, Ben Solo approuve d'un léger hochement de tête en regardant le leader de l'escouade Alpha. Puis d'un regard impérial, intima ses compagnons à faire de même.

"Ceux qui me suivrons à mes côtés peuvent également retirer ce masque. Nous en avons fini de nous cacher, il est grand temps de montrer qui nous sommes à la face de la galaxie."
Sans hésitation aucunes, les deux chevaliers arrivés en dernier avec lui, montrèrent leur dévouement total et en synchro. Ils enlevèrent leurs casques, mis un genou à terre et inclinèrent leurs têtes. Ben semblait ravi, mais son expression changea lorsqu'il vit ses trois derniers compères toujours assis. Il déglutit, serra la mâchoire et attendit une décision de leur part.


Consignes a écrit:

La situation est palpable et peut encore dégénérer à tous moments. Les gardes ont abdiqués sur l'instant, mais gardent leurs idéaux en têtes. Vous t-il rester fidèle tout du long ?

KNIGHTS } Faites votre allégeances ou non. Attention, les décisions aurons des conséquences. Vos paroles aussi.
Option : Si vous le désirez, vous pouvez le jouer au dé avec un jet de sagesse.

JAX } Tu jouera en dernier. Tu peux retranscrire tes pensées du moment. Ton jet de sagesse est obligatoire vu le caractère de ton personnage. Mais il peut être nuancé grâce à la cohésion de ton groupe.


Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : HELA REN

MESSAGES : 203

avatar
Morrigan
Message    Mer 24 Jan - 22:34

BONBONS ET ALLÉGEANCE


Destroyer Supremacy - Salon d'honneur

Il l'a dit. Je ne pensais pas qu'il jouerai la carte de la franchise sur le sujet délicat de Snoke, mais en y réfléchissant quels choix avait-il ? Cependant la tension des gardes rouges est bien réelle. Et leur soumission teinté de rancœur. Ce qui tranche clairement avec les deux fayots que sont Sev et Kahil alias Zabu et Venom. Déjà aux précédentes cérémonies ils étaient les premiers à ployer devant Ben. Des suiveurs de première. Parce que oui, c'est pas la première fois qu'on doit reconnaître publiquement notre attachement à notre leader. La dernière fois c'était lors de la formation officiel des Chevalier de Ren, il y a dix ans. Mais la première fois... cela date de trois ans avant la fameuse nuit, il y a treize ans. Rien de très officiel, plus un jeu d'ailleurs, mais c'est à partir de là que tout à commencer pour nous.

Je n'avais alors que onze ans, et pourtant je n'étais pas la benjamine du groupe. C'était Liz, tout juste dix ans, qui fermait la marche. Nous contrastions grandement en terme d'âge à l'époque, car nos cinq autres compagnons étaient tous agé de 14 à 16ans, Ben étant l'ainé. Mais en terme d'avancement dans la formation, nous étions loin d'être ridicule, et nous faisions même jeu également avec certains. Mais ce qui nous avaient rapprochés à l'époque ce n'était pas nos capacités, ou notre talent... non, c'était une amitié scellé par le temps infini à toujours trainer ensemble, jouer ensemble, manger ensemble et même à faire les quatre cent coups ensemble. Au point que notre maître, Luke, nous appelaient les Chevalier de Ben. Je passais plus de temps avec eux qu'avec ma jumelle. Ce qui me value nombres de reproches d'ailleurs.


Une fin d'après midi Ben nous avaient donné rendez-vous à notre repère, un arbre millénaire à proximité du temple. Nous faisions cercle autour de lui, alors que le soleil rougeoyant nous éblouissait en se rapprochant de l'horizon. Il avait une vibrolame d'entrainement à la ceinture, se tenait droit de manière légèrement théâtral, et nous fixait avec un air faussement impérial. Puis dans un language soutenu et légèrement hautain il s'adressa à nous :
"Vous êtes réunis ici en ce lieu sacré, bénit par la nature et les astres, pour prêter serment devant la Force... et devant moi. Ensemble, nous pouvons faire de véritables miracles, et rien ne pourra nous atteindre. Alors à partir de ce jour, unissons nous par la promesse d'un futur commun, fort et décisif pour l'avenir de la galaxie. Il dégaina sa vibrolame et la dressa en l'air. Devenez mes Chevaliers, et je vous guiderai pour un avenir unique et grandiose."

A la fois subjugués et amusés par le discours de notre ami, nous restions stoïque à sa demande. Puis c'était Sev et Kahil qui avait fait le premier pas vers lui et s'était prosterner, et nous avions suivis. Le rituel était simple : à la queue nous nous présentions devant lui, ployant le genou à terre, ensuite il nous adoubait avec sa vibrolame, il nous donnait à chacun notre surnom puis terminait solennellement en nous glissant un bonbon dans la bouche avec un "Bienvenue mon frère, ou ma sœur, tu est dorénavant un Chevalier de Ben, nous sommes plus qu'une famille." Je m'en rappellerais toute ma vie. C'était magique. Depuis ce jour là j'était Hela, et eux étaient ma famille.


Aujourd'hui, loin de mon regard de pré ado folle amoureuse de Ben, et loin de l'esprit de famille qui unissait les Chevaliers, je doute. Qui ne le ferai pas ? Notre amitié s'était lissée avec les années, puis nous avons passés six loin les uns des autres, et là nous nous jaugeons comme des étrangers, comme des potentiels ennemis. J'avais même l'intention de tuer Ison il y a encore quelques minutes. Que sommes nous devenus ? Maintenant il faut faire un pas en avant, et montrer aux autres que nous pouvons de nouveaux nous réunir, de nouveaux être amis, et qui sait, peut être pourrons nous réaliser notre but ensemble. Il faut y croire, sinon à quoi bon ?
Je respire un grand coup et me lève. Je regarde autour de moi. Les gardes Prétoriens sont encore à genoux, mes deux compères également. Ison à le regard perdu, surement en train de ruminer la scène de tout à l'heure. Je croise le regard de Liz. Puis je ferme les yeux, et enlève délicatement mon masque. Puis j'ouvre les yeux doucement, fixant le vide, puis je redirige mon regard sur Ben, intensément.


Je me rend compte que dévoiler mon visage à ceux sensé être ma famille, me dérange et me rend vulnérable. Mais je garde ma prestance. Puis histoire de détendre un peu l'atmosphère lourde et irrespirable, je lance :
"Et bien... Pas de bonbons cette fois-ci ? Dommage." Un sourire moqueur se dessine sur mon visage, vite imité par mon vis à vis. Puis lentement je me met à genou. Exercice plus que difficile pour quelqu'un qui fut leader durant les six dernières années. Mais ça ne m'empêche pas de terminer mon geste en courbant l'échine. Voilà. C'est fait. Je suis derrière toi Ben, voyons comment tu vas nous guider désormais.

Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : KALI REN

MESSAGES : 104

avatar
Liz'Tahni
Message    Dim 4 Fév - 12:50

TOMBER LES MASQUES

Son apparition dans la Force est un véritable feu d'artifice. Je ne l'ai pas senti arriver. Je ne doute pas que personne ne l'ait fait. Il était là, d'un coup, en face de nous. Un pur flamboiement d'énergie. Colère, frustration, fierté, impatience. Tel qu'il était il y a six ans. En mieux. Ou en pire.
Je n'étais pas prête à le revoir en vérité, je l'ai senti à ce moment là. Je n'avais pas réfléchi à mon retour. Remettre un masque, l'enlever, retirer tout artifice, en reprendre. Tout ça, c'était une habitude. Mais c'était quand je jouais, quand je n'étais rien d'autres que la fille billionnaire dans la Capitale.
Ici, on ne jouait pas. Je n'avais pas d'admirateurs ou de personnes à convaincre en face de moi, si ce n'est de mon honnêteté, et de mon allégeance. Ils étaient ma famille, et il était mon chef. Je n'ai pas su bouger, je ne savais pas comment aborder les questions qui me troublaient maintenant. Qui avait lancé l'attaque de Starkiler ? Est-ce qu'il savait que j'étais sur Hosnian Prime ? Est-ce que Ben m'avait sacrifié pour la Cause ?
Mon regard avec Morr m'en a appris beaucoup, et m'a rappelé quelque chose...



"Laissez-moi passer !"
Je me suis ruée devant les autres, voulant être la première à voir Ben après le choc dans la Force qu'on avait ressenti. C'était 10 ans avant la mort de Snoke et pourtant cette image ne me quittait pas. Ben était resplendissant de charisme, et j'étais trop jeune pour me douter que c'était une image qu'il voulait donner. Il venait d'affronter Luke, nous avions senti les forces du Maître disparaître. Nous étions confus, en proie au doute. Et lui était là, choqué, mais plein de colère et de confiance. Une boule de contradictions qui se répandait dans la Force et parmi nous.
Quand je l'ai rejoint, Morrigan le rongeait des yeux, à sa droite, comme toujours. J'ai souri et ai rejoint ma sœur. Si je n'étais pas sure d'en penser quoi que ce soit, j'étais consciente d'une chose, ma fidélité allait autant à notre chef qu'à tous les autres chevaliers. Nous étions un Ordre. Quand Ben nous a enjoint à aller convaincre les autres apprentis de nous rejoindre et de quitter la planète, je n'ai rien vu d'autres qu'une campagne de communication dont mon père me rabâchait inlassablement les mots. Convaincre, Propagande, Persuader. Alors nous avons suivi Kylo Ren et sommes entrés dans le Temple. Là, j'ai découvert qu'il en suffisait pas de suivre. On me demandait d'agir. Quand ma lame s'est allumée, que les enfants m'ont regardé avec leurs grands yeux de petites sœurs et frères, j'ai du me convaincre que Ben Solo avait forcément raison. Sinon...



Morr s'est agenouillée. Ils voulaient que je fasse quoi d'autres ? Même derrière mon masque, je savais. Au plus profond d'Hosnian Prime, dans mon lit King Size avec une ou deux maîtresses et amants, là encore je savais. S'il fallait suivre une seule personne, ce serait Héla Ren. Parce que c'était ma famille, ma sœur, et qu'elle était mon phare dans ce jeu de rôles où je m'étais perdue. J'ai retiré mon masque. En hommage à un Ordre révolu, aux personnages qui en avaient porté, je l'ai mis sous mon bras. Je ne l'avais de toute façon plus porté depuis longtemps. Mais il restait mon passé, la personnalité que j'étais durant mon adolescence, puis mon passage à l'âge adulte. Sans lui, je n'étais plus personne. En proie au doute, j'ai relevé la tête en essayant d'avoir bien plus de charisme que je n'avais de repères, et j'ai croisé le regard de Ben. Un froid hivernal. Plus de sourire dans ce visage troublé par l'émotion et par le passé récent. Que t'était-il arrivé à toi aussi ?
J'ai plié le genou. On ne combattait par son destin, ni son emprise. On surfait sur la Force et l'on priait la mort d'attendre. J'ai pris position à côté de Morrigan, comme jadis, et j'ai baissé la tête.
Seule la famille compte.

Revenir en haut Aller en bas
Knight of Ren
NOM DE CODE : Meroy Ren

MESSAGES : 67

avatar
Ison Droma
Message    Dim 4 Fév - 13:56

CHAPITRE I : LES RETROUVAILLES

Salle de Réunion - Supremacy

Assit sur ce confortable sofa, les deux mains empoignant le manche de sa pique, les coudes posés sur ses cuisses, Ison sous son masque scrutait la scène qui s'offrait à lui. Écoutant les paroles de Ben avec attention, examinant les gestes des uns et des autres, l'adepte de la force avait sous son masque, un large sourire. D'une expression presque perfide, constatant la dévotion des gardes, puis celle, d'un à un, de ses pairs, Ison savait que pour son bien, il devait lui aussi plier le genou.

Retenant sous son masque, une envie claire de se moquer, à la fois de Morrigan et de Liz, à la vue de leur dévotion rapide, Ison ne pouvait que se rappeler. Elles, elles qu'il y a encore peu de temps, avaient presque réussi à ôter sa tête de ses épaules pour une telle preuve de dévotion, alors, lui ne pouvait que par perfidie, leur rappeler, quand bien même, resterait-il courtois.

Dernier encore assit, balayant du regard l'assemblait ainsi prosterné, croisant le regard de Ben diriger à son attention. Venant à ce lever, tout en s'appuyant d'une main sur sa pique, il ôta son casque avec l'autre, puis le plaça sous son bras. Plongeant son regard dans celui de Ben, il lui dit alors : '' Bien comptant de ne plus devoir porter cela. '' Détournant brièvement le regard pour le poser successivement sur Morrigan, puis Liz, il revint vers Ben et poursuivit : '' Je suis surpris de voir comment certaines personnes peuvent changer de conviction aussi rapidement. Et dire, qu'il y a encore peut de temps, plier le genou par ferveur avait le don d’exciter quelques lames. Alors, pardonne-moi si je tarde à courber l'échine, mais tu le conçois, un bon chevalier et un chevalier qui se doit de garder sa tête encrée sur ses épaules. ''

Entamant lentement sa descente de genoux tout en finesse, malgré les quelques verres qu'il avait consommé et qui auraient pour d'autres déjà entamés son équilibre, il poursuivit tout en gardant les yeux plongés dans ceux de Ben : '' A toi et toi seul, je me plie ainsi. Nous sommes tes obligé Ben ! Gloire à l'Ordre, Gloire au Suprême Leader Kylo Ren !!!'' Lança-t-il avec verve, le genou au sol et le bras tenant sa pique haut vers le plafond.

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STAR WARS : KOR :: RP :: RÔLE-PLAY-